Accueil > MEMORIES > Ibrahim Maalouf

Ibrahim Maalouf



IBRAHIM MAALOUF

 

Ibrahim Maalouf, voici un grand nom dans le domaine de la musique. Ce virtuose de la trompette ne cesse d’enchaîner les récompenses et les concerts, chaque année, son métier lui a permis la visite de plus ou moins une trentaine de pays.

Trompettiste, Ibrahim Maalouf l’est devenu très jeune. Né en novembre 1980 à Beyruth, il est le fils d’un père trompettiste et d’une mère pianiste. Arrivé au monde dans une famille d’intellectuel, son enfance ne sera pas si rose que ça, car à cette époque le Liban connaissait une terrible guerre civile qui a emmené la famille Maalouf jusqu’en banlieue parisienne suite à leur fuite du pays.
C’est entre sept et neuf ans, qu’il commence la musique avec son père, très vite il l’accompagnera en duo dans toute l’Europe. C’est à l’âge de quinze qu’il se fera réellement repérer, c’est aussi à cette époque qu’Ibrahim avait la lourde tâche de choisir son avenir scolaire. Après son baccalauréat scientifique spécialités mathématiques, le jeune artiste laissera l’idée des études d’architectures derrière lui pour se consacrer exclusivement à la musique en intégrant ainsi plusieurs écoles. Il en sortira cinq plus tard avec le premier prix de trompette, de musique de chambre et un diplôme d’études supérieures musicales. C’est alors que commence sa carrière de musicien professionnel, toujours soutenu par sa famille. On le retrouvera également quelques années plus tard en tant que professeur de musique et d’improvisation. Cette carrière de pédagogue sera néanmoins de courte durée car pour lui il y a «un décalage profond entre sa vision de l'enseignement de la musique classique dans un conservatoire et celle pratiquée par la direction ».
En 2006, il concrétise une partie de sa carrière en créant son propre label, « Mi’ster », c’est grâce à cela qu’il à l’opportunité d’autant voyager durant ses tournées.

Il est également connu pour être compositeur de film, justement, en 2015 il fût nommé au « César de la meilleure musique originale » pour le film Yves Saint Laurent.
On le verra aussi dans un contexte moins joyeux que précédemment, car il sera choisi pour jouer aux obsèques de Tignous, dessinateur et victime des attaques de Charlie Hebdo.

A ce jour, Ibrahim Maalouf est le seul trompettiste au monde à jouer de la musique arabe sur un instrument inventé par son père dans les années 60, la trompette à quart de ton. Ce génie de la musique continue son parcours musical à travers le monde entier et fera honneur à la France, là où tout a commencé pour fêter ses dix de carrières sur la scène de l’Accorhotels Arena le 14 décembre 2016.
0 article(s)