Accueil > COUP DE COEUR > Leandro ERLICH

Leandro ERLICH



La piscine qui ne mouille pas

« Tout en sapant nos présupposés quotidiens sur ce que nous pensons être évident, le travail invite notre participation active dans ses espaces - une fois que nous percevons sa tromperie - et produit un sentiment de connexion entre les gens. » Voici comment est décrite l’exposition Swimming Pool du Musée d'Art Contemporain du 21ème Siècle à Kanazawa au Japon.


Dans l'une des cours du musée se trouve une piscine encadrée par une terrasse en pierre calcaire. Lorsqu'elle est vue depuis le pont, la piscine semble être remplie d'eau profonde et scintillante.  



L'illusion est créée par 10 cm d'eau étant logée entre deux feuilles de verre transparent sur le dessus de la piscine L'installation, réalisée par l'artiste argentin Leandro Erlich, permet de voir la piscine depuis le haut et le bas. Les visiteurs peuvent soit se promener dans la piscine - une pièce vide - et admirer l'effet d'ondulation de l'eau, ou regarder par le haut.
Le travail met en place une succession d'expériences, qui suscitent l’étonnement et l’amusement du spectateur.



C’est l’artiste Leandro ERLICH né à Buenos Aires, Argentine en 1973, qui à travers des œuvres qui minent les sens humains, explore les façons dont nous comprenons les phénomènes, et nous fait entrer en relation avec les espaces et la réalité. Il étudie la perception et la cognition non pas avec la rigueur de l'expérimentation scientifique, mais avec un humour et ouverture d’esprit, le tout dans une dimension de trompe-l'œil. Il explique alors que les œuvres détendent les relations entre les spectateurs qui les vivent ensemble et produisent un lieu qu'ils peuvent partager.
Cette exposition a connu un grand succès, elle a longtemps été nomade et éphémère et fait l’objet d’une exposition permanente au musée Kanazawa au Japon.
Ce maitre de l’art de l’illusion n’est pas à son premier défi il avait déjà réalisé en 2013, la maison terrassée de Victoria dans une rue de Londres : en utilisant des miroirs et un extérieur grandeur nature d'une maison mitoyenne gisant sur le sol.



En février dernier il réalisa une étonnante installation « Sous le ciel », pour le Bon Marché Rive Gauche, à Paris, qui consistait à changer la perception des escalators carrelés signés Andrée Putman en un nœud.

0 article(s)